icon-logo
Ligne d’aide et de clavardage anonyme

Nous offrons une aide anonyme (par téléphone, par clavardage ou par courriel) à n’importe quelle personne qui s’inquiète de son attirance sexuelle pour les enfants, ou qui craint de commettre une infraction sexuelle à l’égard d’un enfant, en ligne ou hors ligne. Nous offrons également un soutien et des conseils aux personnes qui éprouvent des difficultés à gérer leur utilisation de matériels d’exploitation sexuelle des enfants (souvent appelés pornographie juvénile), ou qui s’inquiètent de leur potentiel de commettre une infraction sexuelle contre un enfant. Le clavardage est offert en plus de 20 langues.

Nous vous offrons la possibilité de clavarder avec un.e clinicien.ne dans plus de 20 langues grâce au logiciel de traduction DeepL Pro: français, allemand, anglais, bulgare, chinois, danois, espagnol, estonien, finnois, grec, hollandais, hongrois, italien, japonais, letton, lituanien, polonais, portugais, roumain, russe, slovaque, slovène, suédois, tchèque.

Les résidents adultes de l’Ontario et dans le Canada atlantique qui veulent renoncer à l’anonymat et accéder à une thérapie peuvent remplir un formulaire d’auto-aiguillage pour lancer le processus de recherche d’aide. Pour de plus amples renseignements sur ce processus, cliquer ici.

Ce programme est appuyé par Sécurité publique Canada et le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH).

La Dre Ainslie Heasman, Ph.D., psychologue agréée, est psychologue légale clinicienne de la Clinique des comportements sexuels du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), à Toronto (Ontario), ainsi que dans sa pratique privée. Ses recherches sur les questions liées aux soins, l’éthique et le signalement obligatoire dans le travail auprès des personnes ayant une attirance sexuelle pour les enfants mais n’ayant commis aucune infraction ont été publiées et présentées au niveau international. Elle a également fourni des services d’évaluation et de traitement aux personnes coupables d’une infraction sexuelle et aux prises avec le système de justice pénale, ainsi qu’aux personnes qui cherchent de l’aide pour mieux comprendre la nature de leur attirance sexuelle pour les enfants. La Dre Heasman est la trésorière du conseil d’administration de l’Association for the Treatment of Sexual Abusers (ATSA), et membre associée de la faculté des études supérieures des programmes de M. Sc. et de Ph. D. en psychologie légale de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario.

La Dre Skye Stephens, Ph.D., psychologue agréée, est professeure agréée au département de psychologie de l’Université Saint Mary’s, où elle donne des cours, dirige les étudiants des premier et deuxième cycles, et mène des recherches portant principalement sur la conceptualisation, l’évaluation et la gestion de l’attirance sexuelle pour les enfants. Depuis quelques années, la Dre Stephens mène des recherches sur l’élaboration de programmes de prévention à l’intention des personnes qui risquent de commettre des infractions sexuelles, ainsi que sur les obstacles connexes. La Dre Stephens est psychologue légale clinicienne en Nouvelle-Écosse, où elle travaille auprès d’adolescent.e.s et d’adultes, tout particulièrement ceux ou celles qui risquent de commettre des infractions sexuelles.

Le Dr Ian McPhail, Ph.D., a son cabinet privé au Toronto Sexuality Centre, à Toronto (Ontario). Il est également titulaire d’une bourse de recherche postdoctorale de l’Université de Montréal (Québec).

Avec ses collègues, le Dr McPhail mène des recherches sur l’élaboration de services de prévention de l’abus sexuel des enfants.

Il étudie également les processus psychologiques, développementaux et psychophysiologiques de la pédophilie, ainsi que sa stigmatisation.

Le Dr Cory Gerritsen, Ph.D., psychologue agréé, est psychologue clinicien et chercheur indépendant au Service d’intervention psycholégale précoce du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH). En 2015, il a obtenu son Ph. D. en psychologie clinique de l’Université York et un poste de résidence clinique à la Clinique des comportements sexuels de CAMH, où il a travaillé auprès de personnes reconnues coupables d’infractions sexuelles.
Ses recherches actuelles portent sur les liens entre la psychopathologie, en particulier les maladies mentales graves, et les comportements délictueux.

Autres membres de l’équipe:

Carissa Augustyn, B.A , étudiante de Ph.D. (psychologue résidente)
Angèle Boudreau, M.S.S., TSI (travailleuse sociale)
Myles Davidson, étudiant de B.A. spécialisé (analyste de la recherche)
Jennifer McArthur, B.Sc. spécialisé, étudiante de M.Sc. (coordonnatrice de la recherche)
Sarah Moss, M. Sc., étudiante de M.A. (analyste de la recherche)
Lisa Orsi, PA (psychothérapeute autorisée)